Mouvement des casseroles : le PDG dénonce une main invisible des opposants et des activistes

19-02-2021

Le porte-parole du Parti démocratique gabonais au pouvoir, Stéphane Germain Iloko, a condamné mercredi le mouvement des casseroles initié depuis deux jours par des compatriotes, indiquant que ces manœuvres politiciennes relèvent  de l'opposition et des activistes.

Au deuxième jour du mouvement des casseroles qui aurait occasionné plusieurs dégâts matériels et des pertes en vies humaines, le Parti démocratique gabonais (PDG) est monté au créneau ce mercredi, au travers un point de presse, en pointant du doigt une manœuvre politicienne venant de l'opposition et des activistes. 

" Le Parti démocratique gabonais constate malheureusement avec regret que certains compatriotes politiques, activistes, même religieux, sous le prétexte de la liberté ne cesse à travers des considérations et des pratiques dangereuses et politiciennes de faire croire aux populations que la Covid-19 est une utopie et une vue de l'esprit des gouvernants. Or notre rôle à toutes et à tous est de protéger en pareille circonstance particulière derrière le président de la République, Chef de l'Etat, Distingué camarade président, Ali Bongo Ondimba, les populations", a déclaré le porte-parole du PDG.

Et de poursuivre : « Le Parti démocratique gabonais saisit cette opportunité pour fustiger ces actes d'irresponsabilité de certains politiques opposants et activistes qui continuent de faire courir le risque aux populations en les incitant à des regroupements, pourtant interdits, dans les rues, sous le prétexte de campagnes de casseroles, priorisant ainsi que leurs intérêts égoïstes et politiciens".

Pour le parti au pouvoir, le fait de faire croire aux populations que la Covid-19 est une chimère ne se justifie pas, au regard des chiffres toujours plus inquiétants. Lesquels, a rappelé Dr Stéphane Germain Iloko, indiquent notamment une hausse du taux de contamination aujourd'hui à 3,7%, une augmentation des cas actifs à 1077 à ce jour, contre 75 en mi-décembre. Mais aussi, la hausse du nombre des personnes hospitalisées estimées à 90, le nombre de 15 malades admis en réanimation, l'augmentation de 10?s décès. Le tout, couronné par l'apparition du variant britannique de la Covid19 au Gabon. Un variant à 70% plus contagieux que le virus originel, selon les scientifiques.

De ce fait, le PDG a exprimé son soutien au président de la République et au gouvernement dans leur détermination à protéger les populations. Non sans encourager ces à respecter les mesures barrières et à se faire vacciner dans les jours à venir, conditions d’une baisse du taux de contamination, et donc d'un retour  à la vie normale. 

Stéphane NGUEMA
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires