Insalubrité : Oyem croule sous le poids des ordures 

05-12-2018

Envahie par des tas d’immondices, Oyem, la capitale provinciale du Woleu-Ntem (Nord), vit une insalubrité sans pareil, ces derniers temps. Gabon propre service (GPS), la société de ramassage des ordures ménagères n’arrivant plus à faire son travail, a constaté le correspondant de l’AGP.  

Des bennes à ordures pleines à craquer un peu partout dans la ville, des montagnes d’immondices çà et là. L’image que renvoie Oyem, chef-lieu de la province du Woleu-Ntem devient de plus en plus repoussante. 

Et comme si ce n’était pas suffisant, il n’est pas rare de voir des crevasses et autres nids de poules sur les voiries de la ville. A la vue des tas d’immondices, n’importe quel  touriste  attentif en vient à se demander si une entreprise commise à la collecte d’ordure est présente dans la quatrième ville du Gabon.

Pour le maire en charge du dossier, Eugene Miame Obame, la mairie n’est pas responsable des ordures dans la ville car, l’Etat a pris une société pour effectuer ce travail.

«Nous ne sommes plus responsable de l’insalubrité qui sévit dans la ville, le ministère de tutelle a signé un contrat de ramassage des ordures avec Gabon propre service, qui aujourd’hui éprouve des difficultés à faire son travail», a-t-il précisé 

Du côté des populations, la situation n’émeut plus vraiment. «Elles sont déjà  habituées à cette réalité», a expliqué, Jean Claude Mengue, un riverain. 

Les motifs de l’arrêt des activités du prestataire de service en la matière relèvent à ce jour du mystère. S’agit-il des défauts de paiement des prestations ? Car, il faut bien en convenir, ramasser les ordures, cela a un coût.

 Côté santé, pas besoin d’être un spécialiste pour affirmer qu’à la longue, cette insalubrité notoire dans la ville d’Oyem finira par produire de graves conséquences pour les populations, Si rien n’est fait. Car les risques d’épidémies sont patents.  

«La situation est grave dans notre ville et si, rien n’est fait plusieurs personnes risque de tomber malade à cause des odeurs nauséabondes». Que les autorités fassent quelque chose.  

Aristide Engo Effayong
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires