Guy Christian Mavioga en soutien aux pensionnaires de la  "Maison de l'espérance"

14-01-2019

L’homme politique Guy Christian Mavioga a offert, samedi  12 Janvier dernier, un don composé essentiellement de denrées alimentaires aux pensionnaires du foyer d'accueil familial la "Maison de l'espérance, a-t-on constaté

Ce don, destiné aux 49 enfants pensionnaires de "la maison de l'espérance, foyer familial d'accueil du quartier Soduco, dans le 5ème arrondissement de Libreville, vise, selon le donnateur, à soutenir le fondateur de cette maison des enfants abandonnés, le Pasteur Israël Ndongou Ndongou et dame Nathalie Flore épouse Ndongou. 

Les 19 filles, 29 garçons dont les âges oscillent entre 0 et 22 ans, ont reçu la visite de Guy Christian Mavioga et de la Prophétesse Anna Claudine Mavioga née Ayo, le samedi 12 janvier 2018, venus non seulement apporter du réconfort aux enfants, mais aussi soutenir les personnes qui consacrent leur vie à aider les innocents  que sont ces enfants.

«Vous devez croire en l'avenir. Rêvez. Apprendre pour se donner la chance de compter parmi l'élite Gabonaise de demain. Être orphelin ou être un enfant abandonné n'est pas une fatalité. Bien au contraire, avec le Seigneur au centre de vos vies respectives, il est possible de réussir, de réaliser vos rêves, de réussir et de prouver le contraire à tous ceux qui vous ont abandonnés», a dit Guy Christian Mavioga à ses hôtes.

Un message porteur d'espoirs et apprécié par le personnel d'encadrement de la «Maison de l'espérance, foyer familial d'accueil». Lequel personnel n'a pas manqué de remercier leur bienfaiteur, venu avec des vivres et autres composantes qui concourent au bien être des pensionnaires.

Selon le pasteur Israël Ndongou Ndongou, fondateur du foyer familial d'accueil de Soduco, la maison de l'espérance ne vit que grâce aux aides apportées par des personnes de bonne volonté, les associations en plus du soutien du ministère des Affaires sociales via la direction générale, cette aide sonne la fin de l'incertitude, en ce qui est des besoins primaires. Du moins pour quelques mois. Il a lancé un cri de d’alarme à l'endroit de l'État qui leur apporte aide et subvention avec retard.

Ces enfants sont scolarisés du pré-primaire, au primaire, au secondaire. 5 enfants y ont déjà réussi au baccalauréat et certains suivent une formation professionnelle.

SM

    

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires