10ème anniversaire du décès d’Omar Bongo Ondimba : Une caravane médicale pour tous dans le Haut-Ogooué

09-06-2019

Organisé dans le cadre des activités commémoratives du 10ème anniversaire du décès du feu président Omar Bongo Ondimba, la caravane médicale a débuté, ce dimanche 09 juin dans la province du Haut-Ogooué, pour s’achever ce  lundi 10 juin.

Le Centre régional Amissa Bongo de Franceville a accueilli du monde ce dimanche 9 juin, à l’occasion du 10ème anniversaire du décès de feu Omar Bongo Ondimba, ancien président du Gabon.

Certains patients, ont pris le chemin dudit centre hospitalier dès 5 heures du matin, pour espérer avoir les premières places, alors que, selon les organisateurs, les enregistrements ont débuté à 8 heures. «Je suis là depuis 5 heures, ce n’est qu’à partir de 9 heures que j’ai pu me faire enregistrer», déclare Roseline, quelque peu embarrassée.

Toutefois, la patiente qui attend d’être reçue au service Gynécologie estime que l’initiative reste louable, car cela lui a permis de se faire consulter gratuitement.

A 11 heures environ, les agents enregistreurs avaient déjà reçu plus de 300 personnes, ce qui démontre l’engouement qui a prévalu ce premier jour de consultations gratuites. «Ce genre d’initiatives viennent un tant soit peu nous soulager», lance un patient qui attend patiemment dehors.

Pour le Dr. Moussa Togola, point focal de la caravane au niveau de Franceville, tous les services prévus sont opérationnels. L’on pouvait constater sur place entre autres services, Gynécologie, pédiatrie, chirurgie, cardiologie, médecine générale, ophtalmologie.

«Pour des cas qui pourront s’avérer compliqués, il est prévu immédiatement des interventions, car l’équipe comprend un chirurgien et un anesthésiste», a indiqué le point focal de la caravane dans  le chef-lieu de la province du Haut-Ogooué.

Seul bémol, la quantité de médicaments prévus à la pharmacie était insignifiante par rapport à la demande. Bon nombre de patients, munis de leurs ordonnances sont repartis sans aucun comprimé, car, certaines molécules manquaient dans la pharmacie. 

Cependant, le point focal espère que d’ici à ce lundi, dernier jour des consultations, le stock sera ravitaillé.

Soucieux d’atteindre le plus grand nombre, certaines équipes ont été, comme prévu, déployées dans les 12 départements que compte la province du Haut-Ogooué. Ce qui a permis, selon certaines indiscrétions, de limiter l’affluence au Centre régional Amissa Bongo, le plus grand de la province. 

Des nombreux altogovéens souhaitent également que ce genre d’actions puissent se pérenniser, afin d’aider les gabonais qui ont du mal à se soigner.

Herman Ulrich Ngoulou

 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires