Ecole des mines et de métallurgie de Moanda : 25 étudiants reçoivent leur parchemin

23-06-2019

Apres 18 mois de formation pour le cycle ingénieur et 12 mois pour les licences professionnels, les étudiants de  la deuxième promotion de l’Ecole des Mines et de la Métallurgie baptisée «Jean Fabre» ont reçu, le vendredi 21 juin écoulé, leur sésame. La cérémonie,  qui s’est déroulée dans l’amphithéâtre de l’établissement, a vu la présence du ministre gabonais des Mines, du Gouverneur de la province du Haut Ogooué, des autorités civiles et administratives de la localité et du Comité directeur de la Compagnie Minière de l’Ogooué.

«Par l’obtention de vos diplômes, vous démontrez que nous avons aussi la capacité de produire autre chose que les images auxquelles nous avons été habituées, et qui n’honorent en rien la jeunesse que vous incarnez. Avec ces diplômes, vous venez de concrétiser vos aptitudes à pouvoir entrer dans le monde professionnel, mais vous ne rayonnerez dans ce monde professionnel que par votre attitude», a souligné Tony Ondo Mba, ministre en charge des Mines, dans son discours. Ce dernier n’a pas manqué d’adresser des vives félicitations à cette deuxième vague d’ingénieurs et techniciens issus de l’Ecole des Mines et de la Métallurgie de Moanda (l’E3MG). 

En effet, cette école de formation demeure jusqu’à présent un modèle de réussite du partenariat public-privé tant voulu par les plus hautes autorités, afin de favoriser l’industrialisation du pays. Aussi le membre du gouvernement a-t-il exhorté les différents récipiendaires  à être «des porte flambeaux de cette école»,  tant au plan national qu’international.

Tony Ondo Mba a par ailleurs dit prendre la mesure, avec les différents partenaires, de la question de l’obtention d’un premier emploi au sortir de cette formation. Cette deuxième  cuvée de l’Ecole des Mines et de la Métallurgie de Moanda se compose de 10 ingénieurs de spécialité et de 15 licences professionnelles.
 
«Le diplôme est une chose importante. Il faut qu’au-delà de ce diplôme vous pouviez entrer dans l’environnement professionnel. La première promotion est quasi intégralement placée, a trouvé un emploi, pour la deuxième promotion le taux d’exécution n’est pas satisfaisant. Le conseil d’administration a pris la pleine mesure de cette situation. Les différentes informations ont été portés à la connaissance de qui de droit. Nous mettons tout en œuvre pour que tous les étudiants qui sortiront d’ici puissent trouver un employeur le plus rapidement possible», a rassuré le ministre en charge des Mines.

Même soutient affirmé par le directeur général de l’E3MG, Jean Yves Otourou à l’endroit des étudiants sortants. «Sachez que l’école fera toujours ce qu’elle pourra comme pour la première promotion, pour vous aider dans  vos démarches d’obtention d’un premier emploi. En vous souhaitant bonne chance pour décrocher un premier emploi pour ceux qui ne travaillent pas encore. Sachant que 2 ingénieurs et 6 licences professionnelles travaillent déjà. Je vous conseille d’être humble et toutes les portes s’ouvriront à vous». Il a par ailleurs souligné que cette école de formation se positionne entre l’université et le monde du travail, avec pour vocation de former des ingénieurs de spécialité en 18 mois et des licences professionnelles en 12 mois, en mines et en métallurgie.

Le parrain de cette promotion, Jean Fabre, a prodigué des conseils à ses filleuls avant de se dire honoré  d’être le parrain de cette promotion. «Retenez que dans le monde de l’industrie, la rigueur dans le travail est utile. Persévérer dans l’effort pour acquérir de l’expérience. Toujours continuez à apprendre et à être des bons praticiens (…). Vous aurez besoin de cultiver certaines qualités», a-t-il souligné entre autres. Des conseils qui ont permis aux uns et aux autres de mesurer les efforts qu’il faudrait davantage consentir.

Chancia Ayeng, ingénieure, majore de cette promotion avec 14,18/20, saluant le partenariat entre l’Etat gabonais et la Comilog, a remercié le personnel enseignant et administratif pour tous les efforts consentis pour leur formation. 

La remise des diplômes par le ministre en Charge des Mines, Tony Ondo Mba, le Gouverneur de la province du Haut Ogooué, Eloi Nzondo, l’administrateur directeur général de la Comilog, Leod Paul Batolo, le parrain de la promotion, Jean Fabre, entre autres personnalités,  a constitué un des moments forts de cette cérémonie, notamment avec l’appel nominatif des étudiants, l’énoncé de leurs cursus , ainsi que les moyennes obtenues à la fin de cette formation. 

Nancy Tali Ibinda


 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires