Gabon-Chine

L'Ambassadeur de Chine en visite dans le 4ème arrondissement de Libreville

25-08-2019

L’Ambassadeur de la République populaire de Chine au Gabon, Hu Changchun, s'est rendu, le vendredi 23 août écoulé, dans le 4ème arrondissement de Libreville, où il a visité d’abord la mairie de cette localité, pour s'enquérir de son fonctionnement,  ensuite le monument Charles Ntchoréret et autres sites qui font la fierté de la commune de Libreville.
 
Le vendredi 23 août dernier, le maire du 4ème arrondissement de Libreville,  Axel Jesson Ayenoue, s'est fait le guide d'un invité particulier dans sa circonscription politique. Il s'agissait de l’Ambassadeur de la République populaire de Chine au Gabon, S.E. Hu Changchun. Le diplomate a souhaité effectuer cette  visite dans l'optique de savoir comment fonctionne l’état-civil au Gabon, en ce qui concerne le mariage notamment. Hasard des calendriers, un mariage a été célébré à la mairie du 4ème arrondissement en sa présence. Occasion pour lui de vivre les différentes phases du mariage civil au Gabon. Un moment d'émotion, a-t-il confié, avant de remettre un présent au couple célébré. 

Juste après, les deux personnalités ont sillonné les différents sites historiques et les monuments du 4ème arrondissement de Libreville. Une escale a été faite au monument Charles Ntchoréré. Du nom de ce capitaine de l'armée française, venu du Gabon et qui, durant la deuxième Guerre mondiale, a péri avec bravoure en repoussant l'ennemi nazi.  Le récit fait par le président de la Fondation Charles Ntchoréré, Marcel Robert Ntchoréret à l'Ambassadeur, a transporté les uns et les autres dans la vie de ce héros Gabonais peu magnifié à l'échelle nationale, non sans plaire et instruire son Excellence Hu Changchun. 

Pour rappel, Charles Ntchoréré  est né le 15 novembre 1896 à Libreville, au quartier Plaine Niger. Il s'enrôle dans l'armée en 1916. Il va prendre une part active à la Guerre Mondiale.

Dès 1923, il passe au grade de sergent, lieutenant en 1927 avant d'être décoré de la médaille de la Légion d'honneur Française; et il obtiendra de fait la nationalité, a indiqué le Président de la Fondation, par ailleurs neveux du capitaine défunt. 

Un grade de capitaine obtenu après son passage à l'école des officiers de Toulon. Il sera envoyé à Kati, au Mali, en qualité de formateur des enfants de troupes avant d'être porté directeur de l’école du Prytanée militaire de Saint Louis à Dakar, au Sénégal. 

Il est tué lâchement par un officier allemand à Airaines, France, le 07 juin 1940, aux environs de 15h 30 lors des affrontements avec les troupes allemandes. Le corps du héro Gabonais n'a jamais été retrouvé, car les chars adverses broyaient tout au passage. Sa mémoire est honorée chaque 7 juin au Sénégal et à Airaines.

CL/FE/SM
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires