Education nationale: les nouveaux responsables d’établissements et circonscriptions scolaires installés 

08-10-2019

Procédant, ce mardi 08 octobre 2019 au Lycée National Léon Mba de Libreville, à l'installation officielle des chefs d'établissements et des circonscriptions scolaires, nouvellement promus, le directeur d'Académie provinciale de l'Estuaire, Pétronille Minkoue épouse Nkogo Ovono, a prodigué des conseils à ces derniers, les invitant à faire montre d'abnégation au travail. 

Les chefs d'établissements et des circonscriptions scolaires, promus le 30 septembre dernier par le ministère de l’Education nationale, ont pris officiellement leurs fonctions ce mardi au cours d’une cérémonie d’installation présidée par le directeur d’Académie provinciale de l’Estuaire, Pétronille Minkoue épouse Nkogo Ovono.

Tour à tour, le directeur d'Académie provinciale de l'Estuaire a installé les promus et ceux maintenus dans leurs fonctions de principal, censeur, proviseur et chef de circonscriptions scolaires (Libreville Nord, Sud, Est, Centre et Estuaire). 

Prenant la parole, Pétronille Minkoue a dit prendre acte de leurs serments en les renvoyant à l'exercice de leurs fonctions. «Aux chefs d'établissement, je dis travail, travail et encore travail. Vous n'inventez pas la roue, mais vous devriez l'améliorer. Le système éducatif du Gabon est déjà là, avec tout ce qu'il a comme dispositifs réglementaires. Vous arrivez à une période de l'année un peu difficile, nous sommes le 08 octobre, date à laquelle nous sommes censés être en train de préparer les premières évaluations tests pour ceux qui vont vite. Nous avons donc un challenge vous et moi, je voudrais pouvoir compter sur les promus pour que le travail se passe bien. Je voudrais spécialement compter sur les femmes parce que nous avons deux défis à relever, notamment prouver que nous avons de la valeur et que nous avons été à l'école, prouver que vous êtes belles physiquement et plus belles au niveau de votre cerveau», a-t-elle martelé.

Souhaitant le meilleur à ses collaborateurs, elle a rappelé que le département dont elle a la charge, n'est pas un gendarme. «Je vous avoue que je ne suis pas douce, mais je suis humaine. Je supporte jusqu'à la limite du supportable. Un chef d'établissement qui ne dépose pas son rapport de rentrée, de la fin d'un trimestre ou de fin d'année à la DAP, c'est vraiment regrettable pour des hommes en qui le ministre a placé sa confiance. Le travail commence maintenant, ma porte est ouverte», a-t-elle souligné, tout en réitérant son soutien aux anciens leur rappelant qu'ils n'ont pas démérité.

Pour sa part, Crépin Nkou Mba, proviseur au Lycée Georges Mabignathe, n'a pas caché son sentiment : «Je suis très content, cette cérémonie vient à point nommé et pourra donner un peu plus d'appui à la note circulaire demandant à la hiérarchie d'envoyer les éléments juridiques. Nous allons nous atteler afin que les cours débutent dans les meilleurs délais. Mais, il faut préciser que c'est un mécanisme qui demande un peu de technicité».

Le proviseur du Lycée Mikolongo, Laetitia Nyngone Asseko épouse Nze, a, quant à elle, souligné qu'elle a des défis à relever.  «Je vais opter pour la réussite d'abord et après voir selon le cahier de charges», a-t-elle déclaré.

Le directeur d'Académie provinciale de l'Estuaire procèdera, prochainement à la passation des charges dans les différents établissements où les changements ont été opérés. 

Chancelle Biket Onanga 
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires