Remise d’une lettre de synthèse sur les crimes rituels au ministre de la Justice

21-02-2020

Le président de l’Association de lutte contre les crimes rituels (ALCR), Jean Elvis Ebang Ondo, a présenté, le 20 février 2020 au ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Erlyne Antonela Ndembet-Damas, un tableau synoptique de la cause défendue, les inquiétudes des membres de l’association quant à la non prise en compte par l’Etat des rapports présentés avant la remise d’une lettre de synthèse sur la situation desdits crimes au Gabon.

En recevant à son cabinet de travail le président de l’Association de lutte contre les crimes rituels (ALCR) et collaborateur, la ministre de la Justice, Garde des Sceaux s’est voulue pédagogue. En effet, le responsable de l’entité associative qui milite en faveur de la défense des victimes de crimes dits rituels et familles, a trouvé une oreille attentive.

«Le droit à la vie n’a pas de prix. Je trouve incompréhensible ces actes». La Garde des Sceaux, dans un discours qui témoigne de la préoccupation du Gouvernement quant à l’existence, au Gabon, de la pratique qu’est le crime rituel a dit tout l’intérêt de venir à bout de celle-ci (pratique).

Face aux inquiétudes et sollicitations du président de l’ALCR, qui voit tel un abandon par les autorités leur combat, la Garde des Sceaux a tenu à rassurer ses interlocuteurs quant aux efforts consentis en matière de lutte contre ce phénomène. Elle est longuement revenue sur la nécessité qu’il y a de s’inscrire toujours dans le cadre de la loi dans l’assistance aux familles.

Selon le membre du gouvernement, le dispositif de l’enquête doit s’inscrire dans un cadre légal. Il est judicieux de donner les fiches d’enquête au procureur, qui donnera les orientations aux auxiliaires de justice. Le but, à terme, étant de ne s’en tenir qu’à l’assistance aux familles au niveau de l’ALCR.

M. Jean Elvis Ebang Ondo, est parti d’une lecture de la situation en matière de crime de sang au Gabon. Il a fait une évaluation du suivi des rapports qui découlent du suivi des dossiers conduits concomitamment avec le ministère de la Justice. Il a émis, par ailleurs, le vœu d’œuvrer ensemble à la mise en place de réseaux qui militent en faveur de la défense des droits humains. La mise en place d’une session criminelle spéciale consacrée uniquement aux cas de crimes de sang compte parmi les vœux du responsable de cette association.

Le président de l’Association a dit attendre le soutien multiforme du ministère de la Justice.

FSS (Sur les notes du ministère de la Justice)
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires