Covid-19/Banques : Guichets bondés et le risque d’une contamination de masse 

25-03-2020

Une bombe sanitaire ! C’est ce que l’on est tenté de croire, au regard des rassemblements à risque observés lors du paiement des fonctionnaires, ce mercredi 25 mars 2020. 

Des individus serrés les uns contre les autres, en file indienne, sur plusieurs dizaines de mètres. Telles sont les images que l’on a pu observer ce mercredi 25 mars devant la quasi majorité des distributeurs d’argent, à Libreville comme à l’intérieur du pays.  

Ces images de fonctionnaires touchant leurs paies auraient pu passer si le pays n’était pas engagé dans une guerre contre la pandémie du Coronavirus. Laquelle continue de faire des milliers de morts  à travers le monde. 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ces images sapent tous les efforts ou presque consentis jusque-là pour freiner la propagation du Coronavirus au Gabon. Des mesures de distanciation sociale sans cesse rappelées aux citoyens, en passant par le confinement partiel adopté depuis dimanche dernier. Ces rassemblements d’agents publics sont assimilables à une bombe sanitaire, selon plusieurs observateurs. En ce qu’un seul individu contaminé peut propager le virus à la foule autour de lui.

Ne pouvait-on pas anticiper sur ces rassemblements qui étaient pourtant prévisibles, s’interrogent les internautes depuis ce matin. 

Pour Uriel Abagha, journaliste, «c’est la désinvolture des banques qui doit être pointée du doigt». En ce que celles-ci ont garanti, depuis plusieurs jours, la sécurité sanitaire autour de leurs Gab.  Pour d’autres observateurs, l’Etat étant garant de la santé publique, c’est à lui qu’incombe ce tort. C’est ce que pense Geoffroy Foumboula, leader jeunesse, qui soulève plusieurs interrogations : «L’indiscipline des Gabonais à la date du 25 est-elle méconnue des autorités? Les forces de sécurité et de défense ne sont-elles disponibles que pour empêcher les rassemblements de la société civile? Souhaite-t-on gonfler les statistiques du Covid-19 en laissant de telles scènes se dérouler? Tout ceci démontre que les autorités prennent cette crise à la légère», s’est-il fendu sur sa page Facebook. 

D’autres enfin s’interrogent sur les motivations des travailleurs à venir ainsi s’agglutiner devant les distributeurs d’argent, au péril de leur santé. Les pressions sanitaires, locatives, ou alimentaires sont-elles au-dessus de la santé? 

Des avis pertinents, qui amènent à déduire que la solution aurait été de multiplier les guichets de paiement à travers le pays. Quoiqu’il en soit, il est fort possible que ces rassemblements influent sur le nombre de personnes contacts et/ou contaminés par le Covid-19 au Gabon. 

Freddy EYOGUE

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires