Fête de l’ascension en confinement, une première dans l’église

22-05-2020

Des milliers de chrétiens ont commémoré  jeudi la fête de l’ascension, mais aucune célébration communautaire n’a eu lieu dans les paroisses comme celle de Saint-Luc de Bikele, en raison de la crise sanitaire actuelle.


Eglise fermée, cour déserte, aucun fidèle. C’est le constat fait jeudi, jour de la solennité de l’ascension à la paroisse Saint Luc de Bikélé.  


Et pour cause, l’heure n’est pas au déconfinement et les chrétiens sont plus que jamais sommés de respecter l’interdiction des cultes et célébrations eucharistique, face à une pandémie de coronavirus qui a encore fait 65 cas en 24h pour un total de 1567 cas testés positifs 47 guérisons et 12 décès. Ainsi, ils ne pourront pas la célébrer comme les années antérieures. 


Chacun chez soi devant son post téléviseur ou sur les réseaux sociaux, pour communier spirituellement avec le prêtre qui célèbre en directe la messe. Ce n’est que de cette façon qu’ils ont pu commémorer la fête de l’ascension. 


L’ascension, une solennité chrétienne, célébrée quarante jours après la pâque, pour commémorer l’élévation de Jésus au ciel après avoir été mis sur la croix, selon la Bible. « La fête de l’ascension symbolise la divinisation de l’humanité. Jésus monte vers son père avec toute son humanité, qui est aussi la nôtre avec toutes ses faiblesses. C’est pourquoi il monte vers son père, afin de préparer une place pour chacun de nous. Nous devons alors, respecter les commandements pour la mériter », nous confie père Matthieu Pola.


Une situation qui était inimaginable il y a quelques mois, devrait rester dans les annales comme une année liturgique 2.0


LNM

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires