Covid-19: Le point du Copil Haut-Ogooué 

27-05-2020

Après avoir appelé les populations au respect des mesures barrières afin de freiner la propagation du Covid-19, le Comité provincial du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à coronavirus, via la commission de prise en charge, a exhorté les Altogovéens, mardi à Franceville, la capitale provinciale du Haut-Ogooué (Sud-est), à ne pas «dramatiser lorsque vous êtes testé positif». C’était au cours d’un point de presse bilan de l’évolution de la pandémie du Coronavirus.

Animé par le Dr Solange Bongo-Ayouma, responsable adjointe de la commission de prise en charge, par ailleurs directrice de l’Hôpital de la Caisse nationale de santé et de (CNSS), le point de presse, qui s’est tenu dans les locaux du Centre interdisciplinaire des recherches médicales de Franceville (CIRMF), a permis, entre autres, de faire le point sur la situation du Covid-19 dans la province, mais aussi de sensibiliser et rassurer les populations.

Sur le plan épidémiologique, trois villes principalement sont touchées, notamment Franceville, Moanda et Mounana.

«Depuis le 06 mai et ce jusqu’au 25 mai, nous avons enregistré 351 cas testés positifs dans le Haut-Ogooué. 300 sont mis sous traitement, car dès le diagnostic nous commençons aussitôt la prise en charge. Nous avons à l’heure actuelle 65 guérisons, ce qui est encourageant. Et malheureusement, nous avons à déployer deux décès. Le premier c’est le cas indexe et le deuxième qui est survenu il y a peu. Il faut également souligner, que nous commençons à traiter au-delà de 15 ans, donc les 68 cas qui ne sont pas sous traitement, concernent les enfants qui ne sont pas à traiter et quelques adultes qui ont refusé d’être traités et préfèrent s’en référer aux remèdes traditionnels», a expliqué le Dr Bongo-Ayouma.

A Franceville, la commission de prise en charge dispose d’une dizaine de médecins issus des structures médicales confondues et de trois sites de confinement. Notamment l’hôpital régional Amissa Bongo, qui est le site de référence pour les formes graves, l’hôtel Héliconia, situé au quartier Mbaya dans le 4ème arrondissement de Franceville, pour les formes asymptomatiques. Mais de malades Covid-19 sont traités et suivis à domicile. Selon elle, ces derniers sont suivis par des médecins qui passent régulièrement. «Ce qui est encourageant, c’est que 94% des formes sont des formes asymptomatiques, c’est-à-dire des porteurs sains», a fait savoir le Dr. Bongo-Ayouma

Par ailleurs, la responsable adjointe de la commission prise en charge a rassuré les populations sur cette pandémie. «Il faut savoir que la forme que nous avons ici, en Afrique, n’est pas comparable à celle d’Europe. Nous avons 90%, au Gabon, des personnes asymptomatiques, alors qu’en Europe moins de 30% sont asymptomatiques. Il ne faut pas dramatiser lorsque vous êtes testé positif. Il y a tout un dispositif de prise en charge qui travaille en collaboration avec la commission laboratoire, des psychologues, tout le monde est impliqué». 

Zita Sonia Okassa
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires