L'Aïd Al-Adha célébrée sous le sceau de la patience devant les épreuves

30-07-2020

À l'occasion de la célébration de la fête de l'Aïd Al-Adha ou l'Aïdel-Kebir, le discours de l'imam Rachid Mbadinga prononcé  jeudi 30 juillet à Libreville, a été placé sous le signe de la patience devant les épreuves, de la dévotion totale en Allah et la ferme confiance en lui.

Au nom du président du Conseil Supérieur des Affaires Islamiques du Gabon (CSAIG), l'imam Rachid Mbadinga a prononcé son allocution dans laquelle il a souligné que le stade actuel de propagation de la pandémie du Covid-19 requiert de l'obligation de prendre des mesures extrêmes de vigilance et de prévoyance. 

Lors de son discours, l'imam a rappelé que l'Aïd el-Kebir est un jour de fête, de joie et de partage. «Dans ce jour, les pèlerins se regroupent à Mina et complètent les rites du pèlerinage, ils se rapprochent de leur Seigneur en faisant revivre la tradition du père des croyants Ibrahim et celle de Mohammed (AS)».

S'appuyant sur les versets coraniques, il a réitéré que le Coran raconte: «Qu'Allah le très haut ordonna au prophète Ibrahim (AS) d'immoler son fils bien-aimé Ismaël (AS), Ibrahim exécuta l'ordre de son Seigneur et se dirigea vers son fils en se hâtant et lui dit: Ô mon fils, je me vois en songe en train de t'immoler, vois donc ce que tu en penses? Ismaël dit: Ô mon cher père, fais ce qui t'est commandé, tu me trouveras si il plaît à Allah du nombre des endurants»

Il poursuit en disant que le Coran dit: «Puis quand tous deux se furent soumis à l'ordre d'Allah et qu'il l'eût jeté sur le front, Allah le très haut regarda la sincérité de leur intention et leur certitude d'un regard de miséricorde, voilà que nous l'appelâmes Ibrahim tu as confirmé la vision. C'est ainsi que nous récompensons les bienfaisants, c'était là certes, l'épreuve manifeste et nous le rachetâmes par une offrande magnifique».

En raison de la crise justement, il a expliqué que «Cette demeure est une demeure d'épreuves. Allah nous y éprouve par le bien et le mal afin de voir parmi nous les reconnaissants et les patients. Et dans chaque épreuve d'Allah, il y a des sagesses et des leçons à tirer. Méditons ensemble et tirons les sagesses et les leçons qu'il y a derrière cette épreuve liée au coronavirus. Par la grâce d'Allah, nos prières et surtout le respect des mesures barrières, nous gagnerons ensemble ce combat», a déclaré l'imam.

Et lui de souhaiter une bonne fête de sacrifice à tous les musulmans du Gabon. 

Chancelle Biket Onanga
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires