Orientation scolaire et professionnelle : «Un processus d'aide et d'accompagnement» (Sonia Ndong Ndong)

16-09-2020

Selon Sonia Ndong Ndong, Conseiller d'orientation-psychologue, actuellement, les professionnels pédagogiques s'attèlent à ce que le choix scolaire, universitaire et professionnel soit construit par l'apprenant lui-même.

Après un premier palier déterminant en fin de classe de troisième introduisant la distinction entre voie professionnelle et voie générale, un autre choix décisif intervient en classe de seconde, à savoir l’orientation vers les différentes séries de baccalauréat. 

«L'orientation scolaire et professionnelle consiste à proposer à une personne en âge de scolarité et même à un adulte les différentes filières de formation qu'elle pourrait choisir en fonction de ses intérêts, de ses aspirations, de son parcours scolaire et de sa personnalité. Les pratiques d'orientation sont très diverses et doivent reposer avant tout sur la liberté de choix de la personne intéressée. S'orienter n'est donc plus seulement une simple question de choix de métier ou de formation, mais bien le choix du sens que l'on veut vraiment donner à sa vie», a expliqué Sonia Ndong Ndong, conseiller d'orientation psychologue.

De son point de vue, pour orienter objectivement un élève, le conseiller d'orientation psychologue tient compte de ses aptitudes, de ses motivations, de ses compétences et des besoins de la société en terme de formation-besoin. L'orientation doit s’appuyer sur le projet de l’élève, un projet personnel basé sur la personnalité et le choix de l’élève et son projet professionnel d’avenir.

S'appuyant sur la loi 21/2012 relative à l'orientation générale de l'éducation, de la formation et de la recherche au Gabon, elle a indiqué qu'elle admet une éducation pour tous, une orientation professionnelle et un métier pour chacun. 

Par ailleurs, la psychologue a soutenu que pour mettre en œuvre cette vision, il y a lieu d'améliorer la qualité, les mécanismes d'orientation et de réorientation scolaire et professionnel. Poursuivant que l'orientation scolaire et professionnelle devrait se définir comme un processus d'aide et d'accompagnement qui s'organise principalement autour des activités suivantes : la préparation de l'orientation des élèves et sa mise en œuvre dans les établissements scolaires. Aussi, l'aide individuelle auprès des élèves et enfin l'information sur les métiers.

Selon Sonia Ndong Ndong, la classe de 5 ème est le carrefour de l'orientation dans la mesure où les jeunes ont la possibilité de quitter le circuit général pour s'orienter dans le secteur professionnel. «En effet, après la classe de 5 ème, l'élève qui opte pour une formation professionnelle peut obtenir au bout de trois ans un brevet de technicien (BT) ou entrer par voie de concours à l'école nationale de commerce afin d'obtenir en 4 ans le diplôme de l'école nationale de commerce (DENC). Le choix de poursuivre les études dans l'enseignement professionnel abouti à l'obtention, soit du brevet d'études professionnel (BEP) en 4 ans, soit au certificat d'aptitudes professionnel (CAP) en 3 ans. La désignation de ces diplômes est fonction de la qualité de la formation suivie, entre celles du secteur tertiaire et celles issues du secteur industriel», a-t-elle déclaré. 

Concernant l'enseignement général, elle a souligné qu'après la classe de 3ème, les élèves ont la possibilité de choisir entre les série S, LE, A1, A2, B, C et D. «Ils auront également la possibilité d'intégrer l'enseignement technique par voie de concours et avoir le choix entre les sciences et techniques du tertiaire (STT), les sciences et technologies industrielles (STI)», a conclu la psychologue.

Chancelle Biket Onanga
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires