Opportunités d'emploi: Vaincre la pauvreté et le chômage

16-09-2020

Les connaissances professionnelles sur le tas (apprentissage d’un métier) ou formelles (formation professionnelle) renforcent un tant soit peu les chances d’accès à l’emploi de la jeunesse gabonaise. 

Les résultats du Baccalauréat professionnel session 2020, ont affiché un taux de réussite élevé cette année. La trajectoire professionnelle constitue sans doute une opportunité qui mène au marché du travail. Il faut mieux appréhender les aspirations profondes de cette jeunesse afin de lui apporter les réponses appropriées. 

Face à la montée du chômage et particulièrement celui des jeunes diplômés, le Gabon a entrepris la réforme de son système éducatif et intensifie des actions pour soutenir la formation des jeunes. Cette stratégie va participer à la préparation d’un terrain propice pour une meilleure insertion des jeunes dans le marché de travail. La promotion de l’emploi se trouve donc parmi les priorités nationales visant le développement économique et social du pays. 

C'est dans cet état d'esprit que le chef de l'État gabonais, Ali Bongo Ondimba a développé, depuis quelques années, des initiatives visant à améliorer de façon significative l'employabilité des jeunes mais aussi la durabilité des emplois. 

Comment transformer l'éducation et la formation en emploi ? Il faudrait au préalable s'assurer que la mise en place des formations et des compétences correspondent aux besoins sur le terrain. 

Une éducation solide et une orientation de qualité des formations proposées en accord avec le marché du travail et l'environnement local vont, à cet égard, permettre aux jeunes Gabonais de transformer leur vie, leur environnement et leur pays. 

En effet, le processus d’éducation-formation devrait être incessamment repensé et ciblé sur les potentialités de développement au niveau local, réorienté en fonction des opportunités d’emplois envisagées à court et à moyen terme, concerté en collaboration avec les acteurs économiques et sociaux et réorienté vers la rentabilisation des activités à faible intensité de main d’œuvre qualifiée. 

La scolarisation aux niveaux moyen et supérieur constitue, par ailleurs, un préalable incontournable pour toute formation et qualification ciblées sur les opportunités réelles qu’offre un marché d’emploi de plus en plus sélectif et exigeant en savoir-faire. 

L’une des missions du système d’enseignement et de formation est de doter la population et les jeunes générations en particulier, de connaissances répondant aux besoins des différents secteurs d’activités économiques et sociales en ressources humaines formées. De par les profils qu’il dispense, ce système intervient dans la répartition de la main d’œuvre par secteur d’activité et occupation professionnelle, d’une part, et de l’autre, dans la configuration de l’emploi selon le statut socio-professionnel.

Il est évident que le puzzle de la formation se met petit à petit en place au Gabon. Un vaste "Plan pour l'emploi" a ainsi été lancé, à l'initiative du chef de l'État, afin de donner une formation qualifiante aux jeunes et faciliter leur insertion dans le monde du travail. 

Chancelle Biket Onanga 
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires