Journée internationale de la langue maternelle : Aucune manifestation au Gabon

21-02-2021

Commémorée le 21 février de chaque année, la journée internationale de la langue maternelle est passée sous silence au Gabon qui enregistre plus d'une cinquantaine de langues maternelles. 

La Journée internationale de la langue maternelle a été proclamée par la Conférence générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) en novembre 1999. 

Sa commémoration permet d'attirer l'attention de tous sur les questions linguistiques, mais aussi de mobiliser des partenaires et des ressources pour appuyer la mise en œuvre des stratégies et politiques en faveur de la diversité linguistique et du multilinguisme dans toutes les régions du monde.

Aujourd'hui, les langues maternelles jouent un rôle déterminant dans le développement, en ce sens qu’elles permettent de promouvoir la diversité culturelle et le dialogue interculturel; renforcer la coopération; offrir à tous une éducation de qualité; construire des sociétés du savoir intégratrices; préserver le patrimoine culturel et mobiliser la volonté politique pour appliquer les acquis des sciences et technologies au développement durable.

Les langues, avec leurs implications complexes d'identité, de communication, d'intégration sociale, d'éducation et de développement, revêtent une importance stratégique pour les peuples et pour la planète. Du fait des processus de mondialisation, elles se trouvent désormais de plus en plus menacées, voire disparaitre complètement. 

Au Gabon en 1996, faute de choisir une langue officielle, l’Etat avait introduit l'enseignement des langues locales dans les établissements scolaires du secondaire. Malheureusement pour manque de planification, le projet n'avait pas abouti. La plupart des langues n'avaient jamais été écrites et l’absence de professeurs qualifiés. Au final, les cours n’avaient été dispensés que dans certains établissements pilotes. Et le projet à ce jour se trouve dans les oubliettes et les jeunes générations sont dans l’incapacité de parler leur langue maternelle. Le français devient, de ce fait, la langue officielle, parlée par tous.

Or, lorsque les langues s'éteignent, la diversité culturelle, qui fait la richesse de l'humanité, s'estompe aussi. Avec les langues, en effet, ce sont aussi des perspectives, des traditions, une mémoire collective et des modes uniques de pensée et d'expression autant de ressources précieuses pour garantir un avenir meilleur qui se perdent.

Therre Yasmina MAKITA 
 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires