Taekwondo 

Jeux Africains-2019 : Urgence Mouega ne fait que le bronze 

23-08-2019

Comme aux Jeux Africains de Brazzaville-2015, l’internationale gabonaise (-62 kg), termine troisième des mêmes Jeux qui se déroulent à Rabat au Maroc. Battue par l’ivoirienne Marie-Frédéric Ekptini (16-10), la gabonaise n’y arrive pas après sa médaille d’or remportée aux Jeux de Maputo en 2011.  

Après la déception venue du côté d’Athony Obame, Urgence Mouega Mouega (-62kg), n’a pas fait mieux que son compatriote. Qualifiée en demi-finale face à l’ivoirienne  Marie-Frédéric Ekptini, la gabonaise n’a pas fait le poids. 

Déjà dominée aux points à l’issue des deux premiers rounds (6-7), la gabonaise qui est passée légèrement en tête au marquoir lors du 3e round, a été finalement battue (16-10) au grand désarroi de la communauté gabonaise, venue pour la soutenir. 

S’il est clair que les combats ne se ressemblent pas, Urgence Mouega Mouega, à trente minutes de ce duel, nous confiait qu’elle était confiante. En effet, lors d’un tournoi international disputé en 2017 à Rabat, la gabonaise avait battu son adversaire du jour. Cette année, l’ivoirienne a pris sa revanche. La suite on la connaît. 

Introuvable à l’issue de ce combat, Urgence Mouega Mouega, voit ses ambitions  brisées avec cette défaite car, elle est venue à Rabat pour remporter l’or comme elle l’avait fait en 2011 à Maputo.

Dans une colère noire, Antonio Ramos, entraîneur d’Urgence Mouega Mouega et d’Anthony Obame, évoque les problèmes de subventions non versées, selon lui, depuis trois ans à ses deux poulains. L’entraîneur espagnol évoque les mêmes difficultés sociales qu’Anthony Obame et Urgence Mouega, rencontreraient du côté de l’Espagne où ils s’entraînent.

Déjà focalisé pour les prochains Jeux Olympiques de Tokyo-2020, le coach Ramos, lance un cri d’alerte du côté du ministère des Sports afin qu’une solution soit trouvée le plus rapidement possible. «Pour arriver en forme aux Jeux Olympiques, Anthony et Urgence doivent au minimum disputer une compétition par mois. Pour ce faire, il faut que leurs subventions soient versées, sans ça on y arrivera pas», a déclaré Anthonio Ramos à notre envoyé spécial. 

Le Gabon, qui reste cantonné à deux troisièmes places, a encore des fenêtres de tir pour faire retentir l’hymne national «La Concorde» au Complexe sportif Prince Moulay Abdallalh de Rabat. Parce que demain, Moussa Amar Cissé (-68kg) qui, évolue du côté de la Chine, et d’Hermann Gilles Doupassou (-74kg) rentrent en compétition demain pour la dernière journée en taekwondo. 

Au plan comptable, le Gabon compte pour le moment cinq médailles, dont deux en or et trois de bronze. 

En boxe, le Gabon débute bien avec la victoire de Franck Mombey (-56kg) sur le mauricien Dénis Mikey. Un succès qui permet à l’international gabonais de se qualifier pour les huitièmes qui auront lieu samedi prochain.  

Notons que la Gabonaise, en lice ce jour face à la Kenyanne l'à remporté par forfait de son adversaire.

Kennedy Ondo Mba, envoyé spécial à Rabat (Maroc) 


 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires