Sport de combat 

Taekwondo: Reprise des travaux du Comité de normalisation

04-04-2020

Après plusieurs mois d’arrêt, le comité de normalisation, dont la mission consiste à mettre tout à plat et reconstruire la Fédération gabonaise de taekwondo (FGT), en crise depuis près de quatre ans, a repris les travaux depuis la semaine dernière, a constaté l’AGP. 

Une bonne nouvelle pour la famille du taekwondo gabonais qui attend depuis plus d’un an de revoir sa fédération sur pied. Avec la reprise des travaux du Comité de normalisation, dirigé par Me Guy-Martial Boucalt depuis plus d’un an, les taekwondoïstes gabonais peuvent espérer de voir les choses évoluer pour leur art martial de cœur. 

Depuis le début de la semaine dernière, les membres du Comité ad hoc ont repris les activités, avec pour objectif, d’arracher la mission que leur a confiée la fédération internationale de taekwondo. Laquelle avait instruit au Comité national olympique de remettre «sur pied», cette discipline plongée dans une crise depuis déjà quatre ans. Une crise née de l’ère de l’ancien président Dr. Ghislain Mouinga Ondeme. 

Cette reprise des travaux fait suite à la mise à disposition par l’Etat, de la dernière tranche des 20 millions de francs CFA attendus par le bureau technique pour enfin boucler sa mission. 

Pour mémoire, le 15 décembre 2018 après son installation par le président du Comité olympique (CNO), Léon-Louis Folquet, le Comité de normalisation, piloté par Me Guy-Martial Boucalt juriste de formation, avait déposé un plan d’actions sur la table de l’ancien ministre des Sports, Alain-Claude Bilié-By-Nzé. 40 millions de francs CFA était la somme que l’Etat devait mettre à disposition de l’équipe de normalisation. Et courant 2019, après plusieurs mois d’attente, le ministère des Sports va finalement débloquer les premiers 20 millions francs CFA.

Cette somme, arrivée avec énormément de retard, va permettre au Comité ad hoc de réaliser deux missions dont, le recensement des clubs sur l’ensemble du territoire national. Un travail complexe, qui a permis au bureau d’avoir une idée réelle sur l’existant. Cette descente dans l’arrière pays mais aussi à Libreville, va permettre au Comité de normalisation de constater plusieurs irrégularités dans certains clubs qui n’avaient aucun fondement juridique. 

Le Comité de normalisation a repris les travaux avec la poursuite de la rédaction des statuts et règlements intérieurs tant pour les différentes Ligues que pour le bureau fédéral.

A ce sujet, maître Boucalt a confié à l’AGP que la rédaction de ces supports juridiques était en bonne voie et que «cette deuxième étape de notre mission de normalisation s’achèvera bientôt». 

Après cette étape, il restera la mission la plus complexe, l’organisation des assemblées générales électives au sein des Ligues. Dès que les présidents de Ligues provinciales seront connus, ces derniers devront venir à Libreville pour l’Assemblée générale élective du président de la fédération gabonaise de taekwondo. 

Mais en raison de la pandémie du coronavirus et les restrictions sanitaires qui en découlent, le Comité de normalisation qui s’était donné comme date butoir le mois de juin, «demande à la famille du taekwondo de faire preuve de patience». 

Vivement la fin de la Covid-19 au Gabon pour que le taekwondo gabonais puisse connaître une nouvelle ère. C’est en tout cas le souhait de l’ensemble des pratiquants de cette discipline qui a offert au Gabon sa première médaille olympique en 2012 à Londres grâce à Anthony Obame. 

Kennedy Ondo Mba 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires