Stade d’Oyem: La loge présidentielle carbonisée et des téléviseurs emportés! 

30-05-2020

Un regroupement se présentant comme la «Cellule du Grand Nord» (CGN), a mis le feu à la loge présidentielle de l’Engong Stadium d’Oyem. L’acte remonte à une semaine selon le directeur provinciale des Sports du Woleu-Ntem (Nord du Gabon). Cet acte de vandalisme a été revendiqué jeudi à travers une vidéo de 2 minutes qui circule dans les réseaux sociaux.  Une enquête a été ouverte.

A l’abandon depuis la dernière Coupe d’Afrique des Nations (Can), que le Gabon abritait en 2017, l’Engong Stadium d’Oyem communément appelé ‘’Stade d’Oyem’’ situé à 17 km d’Oyem, le chef-lieu de la province du Woleu-Ntem, a reçu dernièrement la visite des vandales qui ont mis le feu à la tribune présidentielle,  une infrastructure de dernière génération de  20.500 places assises. 

Dans une vidéo diffusée dans les réseaux sociaux cette fin d’après-midi du jeudi 30 avril, des personnes vêtues de treillis militaires, encagoulées se désignant de la «Cellule du Grand Nord», ont montré comment ils mettaient en feu le selon présidentielle de ce stade devenu élément blanc, car laissé en abandon depuis déjà trois ans. 

Cette vidéo de format Smartphone d’une durée de 2 minutes,  montre comment les pyromanes aspergeaient sur les meubles, fauteuils de la loge  située au 2e étage,  un liquide combustible. Les images des lieux au moment de l’arrivée des officiels provinciaux et enquêteurs montrent, sans nul doute des fauteuils, meubles et des murs carbonisés

  •     Les faits ne datent pas d’aujourd’hui

Depuis la diffusion de cette vidéo devenue virale, deux  questions reviennent: comment la CGN a pu avoir accès aux loges?  Et quand est-ce  l’opération a-t-elle été montée?

Selon les premières informations en notre possession, les faits de cet acte de vandalisme ne datent pas d’aujourd’hui. A en croire le directeur provincial des Sports, Jean-Louis Mezui M’Assa, dans les propos reliés par notre confrère Gabonreview, ce dernier confirme que le stade d’Oyem a bel et bien été incendié. «Nous avons tous reçu l’information par les réseaux sociaux», a-t-il confié.

 En arrivant sur place, le patron des Sports dans la province du Woleu-Ntem, explique qu’il a trouvé sur les lieux  l’Armée, la Gendarmerie, la Documentation et la PJ qui avaient cette information. Sur place, les autorités ont constaté que c’est la loge présidentielle qui a été incendiée. 

La «Cellule du Grand Nord», n’est pas partie les mains vides du stade Oyem. En effet, selon les premières remarques des enquêteurs, relayées par Jean-Louis Mezui M’Assa, «sept écrans de télévision et deux ordinateurs portables» ont été emportés par les vandales.

Monsieur Mezui M’Assa  donne plus de détails: «Sur les fauteuils ayant flambé, nous avons constaté la présence de toiles d’araignée. Ce qui nous fait dire que les faits ne datent pas d’aujourd’hui, pas d’hier… peut-être trois semaines ou un mois de cela», explique-t-il. Avant de finalement préciser: «tout porte à croire que l’incendie date d’environ une semaine».

  •   Engong Stadium devenu éléphant blanc 

Situé au regroupement des villages  Souboudzap-ville et fermé depuis trois ans, après la Can 2017, le stade d’Engong, construit à coup de milliards par l’entreprise chinoise ‘’Changai Construction Group’’, est malheureusement devenu un éléphant blanc. Car, abandonné à lui-même.

Pas du tout sécurisé, le jeune Wilfried Nguéma Nguéma jadis gardien d’un des chefs Chinois, est resté sur les lieux et fait office de gardien du «temple» d’Engong, a été interpellé pour nécessité d’enquête. 

Le support audiovisuel  diffusé par  la «Cellule du Grand Nord» comporte plusieurs identifiants visuels. Notamment à l’angle droit, l’image d’une panthère noire pris pour logotype.  

D’après notre confrère Gabonreview, cet  insigne a été vu  «il y a plusieurs mois, sur quelques tracts notamment affichés aux alentours de l’échangeur de Nzeng-Ayong»

Dans cette vidéo, les malfrats qui disent joindre « la parole aux actes», ont passé quelques messages bien écrits avec des phrases courtes. On peut lire  au bas de la vidéo : «On ne mange pas vos stades», «on ne boit pas vos stades», «vos stades ne soignent pas le Covid-19», «vos stades c’est pas l’école», «vos stades c’est pas la route».

Kennedy ONDO MBA


 

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires