Football (Focus): «L'énigme» Kanga Guelor

02-07-2020

Vainqueur mercredi dernier de la Coupe de la République Tchèque avec son club, le Sparta Prague au détriment de Slogan Liberec (2-1), l'international gabonais n'a souvent pas connu la même réussite sous les couleurs de l'équipe nationale du Gabon, où ses prestations ont souvent été remises en cause. 

«Nul n'est prophète chez soi», jamais une assertion n'aura jamais si bien collé à la situation que vit l'international gabonais, Kanga Guelor. Des prestations XXL il en a sorti, des missiles et autres «bijoux» à figurer dans le top 3 des meilleurs buts de la saison, il a en délivré depuis qu'il a posé ses bagages au mythique club du Sparta Prague, en République Tchèque. Une aventure jalonnée d'exploits et conclue en toute réussite, comme ce énième trophée qu'il offre quasiment à son club, en s'offrant un «double double», comme chez nos amis en basket-ball, en terminant la rencontre avec un but et une passe décisive. Devenant par l'occasion, le premier joueur gabonais à remporter un trophée majeur en République Tchèque, certainement son dernier fait d'armes au sein de cette formation d'autant que le joueur passé par Missile FC, est annoncé avec insistance du côté de la Turquie.

Doté d'une bonne technique et d'une très bonne frappe, ce milieu de terrain offensif a eu son premier envol, lorsqu'il évoluait au CF Mounana durant la saison 2012-2013, club avec lequel ses qualités ont très vite sauté aux yeux de bons nombres d'observateurs, qui voyaient en lui, le futur numéro 10. Sinon, le complément parfait de Levy Madinda dans l'entre-jeu de l'équipe nationale du Gabon, qui manquait cruellement de meneur de jeu ou maître à jouer. Sauf que les choses ne vont véritablement pas se passer comme prévues.

Régulièrement titularisé par les sélectionneurs qui se sont succédé à la tête des Panthères du Gabon, le joueur de 29 ans, n'a pas souvent été en mesure d'être à la hauteur des attentes et espoirs placés en lui. Et sa feuille de statistiques depuis son arrivée en équipe nationale en 2012 ne plaide d'ailleurs pas en sa faveur, avec seulement un but en 35 apparitions pour seulement trois passes décisives. Un contraste.

Bien en de ça des 14 buts en championnat rien que cette saison qu'il a marqué avec son club. De quoi donc s'interroger sur cette «énigme» footballistique que constitue ce joueur arrivé à maturité, mais qui tarde encore à élever son niveau de jeu en équipe nationale.

En effet, ses dernières prestations durant les éliminatoires de la Can camerounaise repoussée à 2022, face à la République Démocratique du Congo et l’Angola n'ont d'ailleurs pas vraiment marqué les esprits, au point d'être régulièrement remplacé en deuxième mi-temps par le sélectionneur Patrice Neveu.

Problème de positionnement, pression, ou manque de confiance en soi peuvent être autant d'éléments qui pourraient expliquer le peu d'influence du joueur aux «deux visages» sous le maillot des Panthères. Car, il est évident que le Kanga Guelor tout feu tout flamme en club est bien différent de celui qui évolue avec les Panthères, dont nous sommes toujours en attente de son match référence.

Fusher Edzang

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires