Oyem : Lancement de l’opération de vaccination de rattrapage

11-06-2019

Dans le  cadre de la vaccination dite de rattrapage, la Direction régionale de santé-nord, via la Base épidémiologique et de lutte contre les endémies, organise, depuis le mercredi 5 juin dernier, des séances de vaccination qui se déroulent en deux étapes dans la commune d’Oyem et le département du Woleu, a affirmé ce mardi, le chef de Base provincial d’épidémiologie et de lutte contre les endémies et la riposte, Charles Mintsa.

Ces séances gratuites de vaccination concernent uniquement les enfants âgés de 0  à 12 mois et les femmes enceintes. Au cours desdites séances, les vaccins du Programme élargi de vaccination (PEV) sont administrés gratuitement, notamment le BCG, les vaccins contre la poliomyélite, la rougeole, la fièvre jaune, la tuberculose, la coqueluche, l’hépatite B, ainsi que le vaccin Pentavalent et certaines méningites et affections respiratoires. En revanche, le vaccin contre le tétanos est administré chez les femmes enceintes et celles en âge de procréer. 

La première étape qui concerne la commune d’Oyem a lieu du 5 au 14 juin ; tandis que la deuxième (du 17 au 26 juin) est réservée aux cantons. Des équipes de vaccinateurs, dans le cadre de la stratégie fixe, sillonnent les quartiers de la commune avec pour sites,  les domiciles des chefs de quartiers. Et au niveau des cantons, les séances de vaccination sont prévues dans les domiciles des chefs de villages et de regroupements de villages. 

Pour le chef de Base provincial d’épidémiologie et de lutte contre les endémies et la riposte,  cette opération a pour objectif principal d’augmenter le taux de couverture vaccinale de tous les antigènes dans la commune d’Oyem dans un premier temps, avant d’étendre ladite opération dans tout le département du Woleu, ainsi que les quatre autres départements de la province.

M. Mintsa a en outre expliqué que l’insuffisance de moyens notamment financiers liée à la crise économique qui a affecté le Gabon ces dernières années, n’a pas permis singulièrement à son service de respecter scrupuleusement le PEV annuel , d’où ces séances dites de rattrapage qui sont essentiellement fondées sur trois raisons : la personne non vaccinée contre une affection spécifique; bien que cette vaccination soit recommandée dans le schéma vaccinal ; la personne ayant reçu un nombre incomplet d’une ou de plusieurs doses de vaccin recommandées dans le schéma vaccinal ; et enfin, le doute existant quant à la vaccination complète de la personne.

La population cible totale à vacciner dans la commune d’Oyem et le département du Woleu est de 86.333 enfants.

JRBM

RECHERCHE DE L'ACTUALITÉ

Entrez un mot-clé pour rechercher les actualités passées

LA RADIO AGP

CONVERTISSEUR DE DEVISES

VOTE EN LIGNE

Aimez-vous ce nouveau site de l'AGP?

Résultat

MÉTÉO

LIBREVILLE MÉTÉO

RETROUVEZ L'AGP SUR FACEBOOK

Nos Parternaires